2020-02-10 
Grande avancée dans le domaine de la stérilisation des dispositifs médicaux

La SATT Nord et la société Aurora ont signé une licence exclusive pour l’exploitation de la technologie Plasster, dispositif de stérilisation par plasma froid.


Pour stériliser des dispositifs médicaux, il existe quatre principaux procédés :
• par rayonnements ionisants (rayons gamma)
• par traitement à l’oxyde d’éthylène (à basse pression)
• par peroxyde d’hydrogène (à basse pression)
• par vapeur d’eau saturée sous pression (autoclave)

Malheureusement ces modes de stérilisation endommagent de nombreux dispositifs médicaux innovants composés de matériaux comme les biopolymères, l’électronique, l’optique, les textiles, etc.
Par ailleurs, les trois quarts des endoscopes utilisés aujourd’hui ne sont pas stérilisables en hôpital en raison de leurs formes complexes, ce qui provoque de très nombreuses infections nosocomiales.
La technologie Plasster est issue de la collaboration entre :
• le CRITT-MDTS (centre de recherche et d’expertise, spécialisé dans les matériaux, dépôts et traitements de surface) dirigé par Jean-Marc POPOT
• l’équipe « Développements Technologiques et Interfaces Industrielles» dirigée par Marie-Paule Gelle au sein du laboratoire EA 4691 "BIOS" de l’Université de Reims Champagne-Ardenne dirigé par Sophie C. GANGLOFF
• la société AURORA dirigée par Jan LAARMAN et Thomas PARIAS

Cette collaboration a permis le développement de plusieurs générations de prototypes mettant en oeuvre la technologie de stérilisation terminale par plasma de gaz de l’air. Cette technologie permet de stériliser un dispositif médical dans son emballage final.
L’unique agent stérilisant est un plasma de gaz de l’air (oxygène, argon ou azote). Cette technologie ne génère pas d’ozone ou de peroxyde d’hydrogène.

Ses avantages sont nombreux :
• innocuité de l’agent stérilisant pour le personnel ou l’environnement ;
• cycle court (60 minutes) ;
• faible énergie, ce qui préserve les matériaux
• Fort pouvoir de pénétration dans les lumières longues et étroites, ce qui ouvre des perspectives de meilleure sécurité sanitaire dans l’usage des endoscopes.

La société Aurora incubée à Eurasanté au CHU de Lille s’est donnée pour mission d’industrialiser et commercialiser toute une gamme de stérilisateurs à plasma froid.

« Grâce à la SATT Nord, nous avons pu obtenir la confiance des propriétaires du brevet pour sécuriser la propriété intellectuelle et entamer nos démarches auprès de fonds de capital risque », souligne Jan Laarman, le directeur général d’Aurora. « Nous comptons sur le même soutien de la SATT pour la suite de notre stratégie d’innovation. »

À propos de la SATT Nord
La SATT Nord a pour vocation d’accélérer le transfert de technologies et de connaissances de la recherche publique vers les entreprises. Soutenue par ses actionnaires, les établissements de recherche et d’enseignement supérieur des Hauts-de-France et de Champagne-Ardenne, elle détecte, évalue les inventions issues des laboratoires de recherche, les protège par des dépôts de titre de propriété intellectuelle et les valorise en investissant sur des projets d’innovation visant à faciliter leur transfert via la création de start-ups ou en concédant des licences d’exploitation à des entreprises.
Pour plus d’informations : www.sattnord.fr

À propos d’AURORA
Aurora a été fondée en 2019 par Jan Laarman, Thomas Parias et Jean-François Mallinjoud, pour développer et commercialiser l’invention de Jean-Marc Popot (CRITT-MDTS) et du Pr Marie-Paule Gellé (URCA). Aurora est incubée à Eurasanté à Loos. La société est en passe de réussir sa première levée de fonds (2,5m€) auprès d’investisseurs étrangers en capital-risque.
 

 

Partager :

la Gazette du LABORATOIRE FRANCE
Newsletter FRANCE
la Gazette du LABORATOIRE FRANCE