2020-03-17 
Infections résistantes aux antibiotiques : Vésale Bioscience et l'Armée belge, centre de référence européen, unissent leur expertise pour développer la phagothérapie du futur

Selon l’OMS, la lutte contre les infections multirésistantes notamment en milieu hospitalier est un enjeu de santé majeur pour les dix années à venir.
Dans ce domaine, la phagothérapie représente une solution d'avenir lorsque les antibiotiques ne fonctionnent plus. Elle consiste en effet à utiliser des phages (les prédateurs naturels des bactéries) afin de lutter contre de nombreuses pathologies (infections urinaires/ respiratoires/ ostéo-articulaires ou gynécologiques, staphylocoques dorés, maladies nosocomiales...).
Il y a là un formidable espoir pour en finir avec les 33 000 décès qui surviennent chaque année en Europe, faute d'avoir pu trouver un traitement efficace (source : rapport du Centre européen de prévention et de contrôle des maladies (ECDC) publié dans la revue The Lancet Infectious Diseases en 2018).
C'est pour accélérer le développement de modèles innovants de phagothérapie que Vésale Bioscience, une société belge, sœur de Vésale Pharma (leader en solutions microbiotiques en Belgique), a conclu un contrat de collaboration avec l'Armée belge.
L’Armée belge (avec l’Hôpital royal militaire et l'École royale militaire) est en effet considérée comme une référence mondiale dans le domaine de la phagothérapie.
 
Une collaboration en R&D inédite sur la phagothérapie
L'Armée belge et Vésale Bioscience, conscientes des enjeux en matière de santé, ont décidé de mettre en commun leurs expertises de pointe dans le cadre de la phagothérapie.
Les deux parties s’intéressent au développement de modèles performants et personnalisés en phagothérapie (tant au niveau scientifique qu'opérationnel), tous très innovants. Il s'agit notamment d'utiliser des phages synthétiques et des modèles informatiques dans le diagnostic et l’utilisation thérapeutique de phages.
En effet, l'Armée belge utilise déjà des phages dans la lutte contre les infections multi-résistantes, notamment en dernier recours à l’Hôpital royal militaire de NOH (Bruxelles) dans le cas de grands brûlés. De son côté, Vésale Bioscience mène une recherche appliquée permettant de développer des traitements personnalisés à base de phages, notamment dans le cadre d’un projet labellisé Biowin (financé par la Région wallonne).
Ensemble, ils vont donc mener une collaboration de recherche et développement, mais aussi de production, autour de plusieurs axes :
•    du diagnostic au thérapeutique,
•    la connaissance microbiologique,
•    le développement d’une galénique adaptée,
•    et la mise au point de techniques de production de phages à usage thérapeutique, permettant une accessibilité spécifique du plus grand nombre.

Une convention "Triple Hélix" pour créer une synergie de compétences
Une convention "Triple Hélix" est une convention fédérale belge qui vise à développer une collaboration entre l’industrie, le gouvernement fédéral et le monde universitaire.
Dans le domaine de la phagothérapie, il s'agit d'une première collaboration qui a valeur d'expérience pilote. La Belgique a d'ailleurs une longueur d'avance en la matière car l’utilisation de phages en préparation magistrale est désormais autorisée par la législation de santé belge.
Jéhan Liénart, CEO de Vésale Bioscience, souligne :
« Nous voulons concourir, grâce et avec l’expertise mondialement reconnue de l’armée belge, au développement de la phagothérapie de demain mais aussi à la création d'un cadre législatif européen qui rende accessible la phagothérapie aux hôpitaux et centre de soins d'urgence. »

Vont ainsi être mis au point :
•    une forme sèche de phages qui en faciliterait l’utilisation sous différentes formes galéniques (crème, nébulisateurs…), ce qui en assurerait la stabilité et la résistance pour un usage notamment dans des zones 4 (climats tropicaux) ;
•    un "phagogramme" permettant de définir une thérapie personnalisée et qui serait mis à disposition des hôpitaux et centres de références agréés.

Une démarche à l'avant-garde des innovations en matière de phagothérapie
Le microbiome humain est un domaine de recherche et développement porteur de nombreuses innovations en matière de santé et de bien-être. Plus de 8 000 articles scientifiques de haut vol lui sont consacrés chaque année.
Vésale Pharma conduit ses recherches en étroite collaboration avec des instituts de recherche de renom comme l’Institut Pasteur de Lille (France) ainsi que des universités belges et internationales, comme l’ULiège, l’UGent, l’UCL, la Texas A&M University (USA) et tout récemment l'UCLA.
C'est dans ce cadre que Vésale Pharma a été conduit à se lancer dans l'étude des phages. L'assouplissement de la législation belge en matière d'utilisation des phages a ouvert une voie dans laquelle cette société pionnière ne pouvait pas ne pas s'engager.
Vésale Bioscience a été créé en ce sens en 2019. Dans le cadre du dernier appel à projets de Biowin, le pôle de compétitivité wallon des Sciences du Vivant, Vésale Pharma avait en effet reçu un avis positif d'un comité scientifique international, avis qui lui avait ouvert les portes au financement par la Région wallonne (entre autres partenaires), d'un projet de R&D en phagothérapie. Ce projet porte sur la contribution des phages présents dans notre microbiome, dans la lutte contre les biorésistances et les maladies nosocomiales qui en découlent, une problématique dont l’OMS a fait une priorité absolue.
En parallèle, pour répondre à une forte demande du monde vétérinaire, Vésale Bioscience a aussi ouvert en décembre dernier un département de R&D centré sur les probiotiques à usage vétérinaire ainsi que sur l’étude de bactériophages spécifiques au monde animalier.
Le maintien du bon équilibre du microbiome animal est en effet particulièrement important, notamment dans la recherche de solutions alternatives aux antibiotiques fréquemment utilisés dans la supplémentation animale.


A propos de Vésale Bioscience
Vésale Bioscience est une société-soeur de Vésale Pharma.
Vésale Pharma est la société belge leader en matière de recherche et développement de solutions microbiotiques.
Vésale Pharma est détentrice de plusieurs brevets de portée mondiale dont "Intelicaps", un procédé unique de microencapsulation de probiotiques. Elle exporte ses produits dans une vingtaine de pays au monde dont les USA, le Mexique, la Turquie, l'Inde et la Chine, sans oublier les pays européens comme l'Espagne et l'Allemagne.
La société Vésale Bioscience centre son activité sur la recherche et développement en matière d'utilisation de phages à portée thérapeutique, tant au niveau humain que vétérinaire.

Pour en savoir plus
Site web : http://vesalepharma.com

 

Partager :

la Gazette du LABORATOIRE FRANCE
Newsletter FRANCE
la Gazette du LABORATOIRE FRANCE