2020-04-07 
Pharnext a identifié un grand nombre de médicaments fréquemment prescrits repositionnables pour lutter contre le COVID 19 à l’aide de sa plateforme Pleotherapy™

  • Une nouvelle stratégie pour repositionner rapidement d es médicaments à partir de données cliniques existantes sur le COVID 19
  • Les méthodes, résultats et propositions de Pharnext sont disponibles sur le site Preprints.org https://www.preprints.org/manuscript/202003.0302/v1 dans l’ attente d’une publication


PARIS, France, le 23 Mars 2020 à 7 h30 ( Pharnext SA (FR0011191287 - une société biopharmaceutique pionnière d'une nouvelle approche pour développer des combinaisons de médicaments innovantes basées sur les grandes données génomiques et l'intelligenc e artificielle, a annoncé aujourd'hui l'identification de 97 médicaments fréquemment prescrits au moyen de sa plateforme de Pleotherapy comme candidats potentiels au repositionnement dans le traitement d u COVID 19.

Dans la situation actuelle d'urgence pandémique, l e repositionnement de médicaments déjà connus est une méthode de choix avant la mise au point d'un vaccin. Un important effort de repositionnement est en cours à l’échelle mondiale. Pour autant les connaissances sur le COVID 19, une infection virale apparue il y a moins de quatre mois, sont très limitées. Pour répondre à l'urgence, alors qu'il faudra au moins un an avant qu'un vaccin soit disponible pour les patients, Pharnext a appliqué une st ratégie originale basée sur son expérience des mécanismes des maladies complexes et des méthodes bioinformatiques, afin de trouver plus rapidement des médicaments pour lutter contre cette infection virale

Lorsqu'un virus infecte des cellules humaines, il détourne leur fonctionnement à son avantage, ce qui lui permet de proliférer au sein de l'hôte humain. La stratégie de Pharnext a consisté à évaluer quelle partie de ce fonctionnement cellulaire est affectée par les coronavirus tels le SRAS et le MERS). Ceci a permis à Pharnext d'identifier des médicaments déjà approuvés pour des maladies courantes et qui pourraient potentiellement entraver le détournement de la machinerie cellulaire par le COVID 19. Au total, Pharnext a identifié 97 médicament s candidats, dont la plupart ne sont pas répertoriés comme des médicaments antiviraux. En outre, quatre des médicaments identifiés par la méthodologie de Pharnext sont déjà en cours d'essais cliniques pour le COVID 1 9, incluant la chloroquine.

Un grand nombre de ces médicaments candidats au repositionnement avaient été initialement développés et prescrits pour des maladies fréquentes telles que le diabète de type 2 et l'hypertension. Il se trouve que les personnes souffrant de ces maladies présentent les risques les plus élevés d'évoluer vers des formes graves de COVID-19. Cela suggère, qu’outre diverses raisons potentielles liant ces pathologies avec la séverité de COVID-19, un lien biologique entre ces maladies courantes, la sensibilité à COVID-19 et les médicaments identifiés par Pharnext.

La stratégie de Pharnext qui se concentre sur des médicaments déjà approuvés mais pour des maladies courantes comme candidats au repositionnement (par exemple : les statines, les anti-diabétiques et anti-hypertenseurs) présente deux avantages importants :
1. Prioriser rapidement les meilleurs candidats en comparant l’evolution de COVID-19 chez les patients prenant ces médicaments par rapport aux patients ne les prenant pas. Ceci peut se faire par l’analyse à grande échelle (“Big data”) des dossiers médicaux ("données réelles"). Ceci permettra de lancer rapidement des essais cliniques de confirmation.
2. Fournir à la population : la propagation rapide du virus COVID-19 nécessite une réponse rapide. Après avoir prouvé leur efficacité, les meilleurs candidats médicaments seraient immédiatement et massivement disponibles car ils sont déjà largement produits pour traiter les maladies courantes.



À propos de COVID-19
COVID-19 est une infection respiratoire causée par le virus SRAS-CoV-2 (nCoV-2019), un coronavirus comme le MERS-CoV et le SRAS-CoV, qui est apparu pour la première fois il y a quatre mois en Asie, et qui a infecté plus de 260 000 personnes et causé plus de 11 000 décès dans le monde selon le dernier rapport de l'Organisation mondiale de la santé. À l'heure actuelle, il n'existe aucun traitement approuvé contre le COVID-19 et les vaccins sont encore en phase précoce de développement.


A proposde Pharnext
Pharnext est une société biopharmaceutique à un stade clinique avancé, qui développe de nouvelles thérapies pour les maladies neurodégénératives orphelines et communes actuellement sans solution thérapeutique satisfaisante. Pharnext possède deux produits en développement clinique. SYNGILITY®, dénomination du PXT3003 acceptée par l’Agence européenne des médicaments, a terminé un essai de Phase 3 international pivot avec des premiers résultats positifs dans la maladie de Charcot-Marie-Tooth de type 1A et bénéficie du statut de médicament orphelin en Europe et aux Etats-Unis. Le PXT864 a obtenu des résultats de Phase 2 encourageants dans la maladie d'Alzheimer. Pharnext est le pionnier d’un nouveau paradigme de découverte de médicaments basé sur les Big data génomiques et l’intelligence artificielle : PLEOTHERAPY™. Pharnext identifie et développe des combinaisons synergiques de médicaments appelées PLEODRUG™. La société a été fondée par des scientifiques et entrepreneurs de renom, notamment le professeur Daniel Cohen, un pionnier de la génomique moderne, et est soutenue par une équipe scientifique de classe mondiale.
Plus d’information sur www.pharnext.com


1 Pharnext souligne que les medicaments candidats sélectionnés à partir de sa nouvelle méthode n’ont pas fait l’objet ou achevé les étapes de développement précliniques et cliniques pour le COVID-19, étapes nécessaires pour confirmer leur efficacité, sécurité et l’octroi d’une autorisation de mise sur le marché avant prescription et utilisation chez des patients atteints de COVID-19.

 

 

Partager :

Newsletter FRANCE
la Gazette du LABORATOIRE FRANCE