2020-06-15 
XENOTHERA boucle le financement de son traitement anti-Covid, et l’accélération de son portefeuille produits pour un montant total de plus de 7 millions d’euros

Nantes et Paris, le 15 juin 2020 - La biotech nantaise XENOTHERA, créée en 2014, annonce aujourd’hui le soutien de l’État à hauteur de 2,3 millions d’euros, non dilutifs, via le dispositif French Tech Bridge géré dans le cadre du Programme d’investissements d’avenir (PIA) par Bpifrance. En parallèle, une subvention de 2,1 millions d’euros de l’Union européenne, via son programme de recherche et d’innovation Horizon 2020, vient d’être accordée à XENOTHERA. Ces financements permettent à l’entreprise d’accélérer les procédures de son candidat médicament anti-COVID-19 nommé XAV-19 et de préparer son essai clinique de traitement des patients en début d’hospitalisation. Ces montants s’ajoutent aux subventions de 500.000 euros déjà réunies, et à une levée de fonds de 2,8 millions d’euros auprès des actionnaires actuels pour soutenir son développement sur l’ensemble de ses programmes.

S’appuyant sur une technologie unique et brevetée de production d'anticorps polyclonaux protecteurs similaires à la réponse naturelle de l’homme, le traitement XAV-19 est notamment fondé sur la connaissance de XENOTHERA des infections à coronavirus, sur lesquelles l’équipe scientifique et médicale travaille depuis plus de quatre ans.
 
Face à l’urgence sanitaire, XENOTHERA avait lancé fin mars dernier un appel à contribution de 3 millions d’euros, basé sur une première estimation du budget nécessaire pour tester rapidement son traitement spécifique anti-Covid-19 chez les patients. Dans le même temps, XENOTHERA a préparé, dans un délai record de trois mois, le premier lot clinique de XAV-19, afin de donner l’accès le plus rapidement possible à cet espoir de traitement. Cette première étape pharmaceutique s’est déroulée sur le site de bioproduction du LFB à Alès, et les résultats ont été conformes aux attentes.
 
Au-delà du soutien immédiatement accordé par le grand public avec un formidable élan citoyen qui a permis de réunir à ce jour 112 010 euros de dons, XENOTHERA a également reçu une subvention immédiate de la Région Pays de la Loire, puis une aide de Nantes Métropole, de 200 000€ chacune. Ces 532 000 euros ont permis de financer le premier lot de XAV-19.
 
Aujourd’hui, XENOTHERA annonce donc un financement complémentaire de son traitement anti-COVID-19 au niveau national, par le biais du French Tech Bridge, dispositif géré par Bpifrance pour le compte de l’État dans le cadre du PIA, pour un montant de 2.3M€. La société devient ainsi la première société à bénéficier du dispositif gouvernemental.  
 
Pour compléter ses financements, la biotech a reçu le soutien de l’Europe, via son programme EIC accelerator, pour un montant de 2,1M€ sous forme de subvention, qui lui permet d’envisager l’intensification de son programme clinique et la préparation du positionnement mondial du XAV-19.
 
Le montant total ainsi réuni, nettement supérieur à l’estimation initiale des 3M€, permettra donc à XENOTHERA de réviser ses ambitions à la hausse, et d’optimiser la mise en place de son traitement, en préparant les essais cliniques et la production à grande échelle de son médicament anti-COVID-19 dans l’objectif d’établir un dispositif de réaction rapide en cas de nouvelle épidémie virale grave.
 
« En tant que petite biotech française, lancer en clinique un traitement spécifique du SARS-CoV-2, (le premier au monde !), est un pari difficile. Pari en passe d’être tenu, deux mois après notre appel aux dons du public, sans lesquels l’histoire n’aurait jamais pu commencer. Le premier lot de notre traitement XAV-19 poursuit son chemin vers les patients. Les quantités sont suffisantes pour le démarrage de l’essai clinique, projeté fin juin comme nous l’avions indiqué dès le mois de mars ; un planning ambitieux que XENOTHERA arrive à maintenir jusqu’ici, en dépassant les obstacles éventuels. Un magnifique travail d’équipe au sens large, à la fois des collaborateurs, mais aussi de tout l’environnement scientifique, médical, financier, politique de XENOTHERA. C’est sur ce travail d’équipe que nous bâtirons les prochaines étapes », déclare Odile Duvaux, Président de XENOTHERA.
 
En parallèle des soutiens pour son traitement anti-Covid-19, XENOTHERA a bouclé une augmentation de capital de 2,8 millions d’euros auprès de ses actionnaires historiques, finançant la poursuite des programmes de l’entreprise. Ce financement accélère la montée en puissance de la biotech nantaise et le développement de ses autres produits en transplantation, maladies infectieuses et cancérologie, en particulier le LIS1, nouveau traitement d’induction en transplantation d’organes solides, actuellement en essai clinique, le XAB05, pour lutter contre les infections graves à bactéries multi-résistantes, et les autres produits en cancer et infections virales. 

**********

A propos de XENOTHERA :
Créée en 2014, XENOTHERA est une biotech nantaise qui développe des anticorps polyclonaux « humanisés ». Sa plateforme technologique est bâtie sur une double expertise de génétique animale et de maîtrise de l’immunologie. L’entreprise a un portefeuille complet de produits, dont le premier, le LIS1, un immunosuppresseur dans la transplantation, est en clinique depuis 2019. XENOTHERA s’inscrit dans l’environnement scientifique, médical et académique nantais et est soutenu par Atlanpole, pôle de compétitivité de la région Pays de la Loire. Depuis sa création, l’entreprise a levé 6 millions d’euros en equity et a reçu le soutien de la BPI.
Plus d’informations : www.xenothera.com
 

A propos de Bpifrance :
Les investissements en fonds propres de Bpifrance sont opérés par Bpifrance Investissement. Bpifrance finance les entreprises – à chaque étape de leur développement – en crédit, en garantie et en fonds propres. Bpifrance les accompagne dans leurs projets d’innovation et à l’international. Bpifrance assure aussi leur activité export à travers une large gamme de produits. Conseil, université, mise en réseau et programme d’accélération à destination des startups, des PME et des ETI font également partie de l’offre proposée aux entrepreneurs. Grâce à Bpifrance et ses 50 implantations régionales, les entrepreneurs bénéficient d’un interlocuteur proche, unique et efficace pour les accompagner à faire face à leurs défis.
Plus d’informations sur : www.Bpifrance.fr
 
A propos du Programme d’investissements d’avenir (PIA) :
Doté de 57 milliards d’euros, le Programme d’investissements d’avenir (PIA), piloté par le Secrétariat général pour l’investissement (SGPI), a été mis en place par l’État pour financer des investissements innovants et prometteurs sur le territoire, afin de permettre à la France d’augmenter son potentiel de croissance et d’emplois. Depuis le lancement du PIA, l’Etat a ainsi co-financé plus de 6 000 projets pour préparer l’avenir. Une partie de ce programme d’investissements d’avenir, dotée de 10 milliards d’euros, s’inscrit dans le Grand Plan d’Investissement (GPI) de 57 milliards d’euros nouvellement engagé par le Gouvernement en 2017 et mené tout au long du quinquennat, afin d’accompagner les réformes structurelles et répondre à quatre défis majeurs de la France : la neutralité carbone, l’accès à l’emploi, la compétitivité par l’innovation et l’État numérique. 

 

Partager :

Newsletter FRANCE
la Gazette du LABORATOIRE FRANCE