2017-07-06 
Les bactéries intestinales : signal d'alerte face à une alimentation déséquilibrée

Nous ne sommes pas tous égaux face à la prise de poids et à l'obésité. En effet, en fonction de notre métabolisme, de la prise de médicaments etc., certaines personnes réagissent mieux et éliminent plus vite les excès que d'autres. Des chercheurs de l'Inserm (Unité Inserm 1138 Centre de recherche des cordeliers) en lien avec des scientifiques de l'Imperial College de Londres, viennent de montrer, chez la souris, que la composition du microbiote intestinal peut prédire la façon dont l'organisme va répondre à une alimentation déséquilibrée, rendant l'animal plus à risque de devenir obèse, ou de développer des affections comme le diabète ou les maladies cardio-vasculaires.

Ces travaux sont publiés dans Cell Reports

 

Contact chercheur
 
Dominique  Gauguier
Directeur de recherche Inserm
Unité Inserm 1138 "Centre de recherche des cordeliers"
Coordonnées: 06 85 41 41 73
 Mail : dauguier@yahoo.co.uk

 
Contact presse
presse@inserm.fr

 

Top