2018-02-22 
Alcoolisme et risque de démences

La consommation excessive d’alcool est associée à un triplement du risque de démences en général et un doublement de celui de développer la maladie d’Alzheimer, ce qui en ferait un facteur de risque modifiable majeur pour ces maladies. Telle est la conclusion d'une étude de l'Inserm menée en collaboration avec des chercheurs canadiens via le groupe de recherche QalyDays[1]. A partir de données exhaustives des hospitalisations en France entre 2008-2013, les chercheurs ont étudié l’association entre alcoolisme et démences. Leurs travaux parus dans The Lancet Public Health confirment l’importance de renforcer la prévention contre l’abus d’alcool.

 

Lire l'intégralité du communiqué de presse sur la salle de presse de l'Inserm

 

Sources

Contribution of alcohol use disorders to the burden of dementia in France 2008–13: a nationwide retrospective cohort study

Michaël Schwarzinger, Bruce G Pollock, Omer S M Hasan, Carole Dufouil, Jürgen Rehm, for the QalyDays Study Group

Lancet Public Health

 

Contact chercheur

Carole Dufouil

Directrice de recherche Inserm

Unité 1219 "Bordeaux population health research center"

06 34 59 31 94

Email : carole.dufouil@inserm.fr

 

Contact presse

presse@inserm.fr

 

Accéder à la salle de presse de l'Inserm

[1] Le groupe QalyDays étudie les déterminants de l’espérance de vie et de l’espérance de vie sans dépendance. Il associe deux équipes Inserm au sein des unités mixtes 1137 " IAME "infection, antimicrobiens, modélisation, évolution" (Inserm-Université Paris Diderot) et 1219 "Bordeaux population health research center" (Inserm-Université de Bordeaux).

 

Top