2018-06-13 
Disparition du Professeur Ogobara Doumbo : visionnaire de la santé publique, mentor et modèle pour des générations de scientifiques en Afrique et dans le monde

Lyon, le 12 juin, 2018 - Profondément attristée par la disparition du Professeur Ogobara Doumbo, survenue le samedi 9 juin, la Fondation Mérieux s’associe à la douleur de sa famille et de ses proches.

Directeur du Centre de Recherche et de Formation sur le Paludisme à la Faculté de Médecine, de Pharmacie et d'Odontologie de l’Université de Bamako au Mali, depuis 2002, le Professeur Ogobara Doumbo a dirigé l’une des plus grandes équipes de recherche et de formation sur le paludisme en Afrique.

La Fondation Mérieux perd un exceptionnel conseiller qui a joué un rôle déterminant dans son évolution. Membre du Conseil scientifique de la Fondation Mérieux et Président du Conseil d'Administration du Centre d’Infectiologie Charles Mérieux du Mali (CICM), le Professeur Doumbo a été le premier lauréat du Prix Christophe Mérieux en 2007 pour ses recherches sur le paludisme. Il a également été le premier titulaire de la Chaire Docteurs Mérieux à l’Institut Hospitalo-Universitaire (IHU) Méditerranée Infection (Hôpital de la Timone à Marseille).

« Ogobara Doumbo a contribué à faire émerger une recherche scientifique d'excellence en Afrique. La grande qualité de ses travaux a permis des avancées majeures dans la lutte contre le paludisme. » a déclaré Alain Mérieux, Président de la Fondation Mérieux. « Sa rencontre avec mon fils Christophe en 2003 a impulsé un nouvel élan à notre action au Mali. Depuis, pendant toutes ses années, Ogobara Doumbo a apporté à notre Fondation sa vision éclairante de la médecine. Je rends hommage à la force de son humanisme, à sa grande simplicité et à l'incroyable charisme d'un homme dont la vision et l'action préfigurent l'avenir de la santé sur le continent africain et dans le monde. Je salue un ami. »

Les concepts promus par Ogobara Doumbo sont devenus les fondements de l’action de la Fondation Mérieux : le principe de faire, non pas « pour » mais « avec », les acteurs locaux, la collaboration étroite et la conception des projets avec les acteurs locaux, le renforcement des capacités et leur transfert vers ces partenaires, l’appropriation des infrastructures et programmes et leur gestion par les acteurs locaux

L’œuvre du professeur Doumbo dépasse largement sa contribution importante à la recherche mondiale sur le paludisme. Son Centre de Recherche et de Formation sur le Paludisme est considéré comme un modèle pour le renforcement des capacités de recherche dans les pays à faible revenu. En favorisant l'accès à des soins de qualité pour tous et en développant la recherche locale en collaboration avec le monde scientifique international, Ogobara Doumbo a fait avancer l'Afrique sur le chemin de l'autonomie en matière de santé.

 

A propos du Professeur Ogobara Doumbo

Ogobara Doumbo, MD, PhD, FASTMH, FASS, était professeur de parasitologie-mycologie et chercheur à l’université des Sciences Techniques et de Technologie de Bamako. Directeur du « Malaria Research and Training Center » à la Faculté de Médecine, de Pharmacie et d'Odontologie de l’Université de Bamako au Mali, un pôle d’excellence de recherche créé en partenariat avec le US NIAID/NIH, il a également présidé pendant 10 ans le département d’épidémiologie de l’Université du Mali. Il a été Président du Conseil d'Administration de l'Université de Ségou, membre du Conseil de l’Institut de Recherche pour le Développement (IRD) et Président du Conseil d'Administration du Centre d’Infectiologie Charles Mérieux du Mali (CICM). Membre du Conseil scientifique de la Fondation Mérieux, il a été le premier titulaire en 2013 de la Chaire d’infectiologie des Docteurs Mérieux des Académies de Sciences et de Médecine et de l’Institut de France.
Il a également été professeur adjoint associé de médecine tropicale à la Tulane School of Public Health, et de 1996 à 2001, il a dirigé le Mali-Tulane Tropical Medical Research Center Program. Il a siégé en tant que membre du Conseil consultatif des sciences et de la santé à Malaria No More et a été élu membre honoraire de l'Alpha Omega Alpha US Medical Society. Le professeur Doumbo a dirigé les programmes de vaccins antipaludiques MRTC-ICER USTTB-NIAID au Mali.
Le professeur Doumbo a été l’investigateur principal de plusieurs essais cliniques sur des médicaments et des vaccins contre le paludisme, ainsi que du groupe de travail de l'Initiative multilatérale sur le paludisme/Programme spécial de recherche et de formation sur les maladies tropicales (MIM/TDR) de l'OMS sur la recherche sur le paludisme en Afrique. Il a été membre du "Comité international pour la certification de l'élimination de la dracunculose" pour conseiller le Directeur général de l'OMS.

Le professeur Doumbo a reçu une reconnaissance mondiale pour ses contributions à la science, notamment le Prix de la recherche sur le paludisme en Afrique, le Prix Christophe Mérieux 2007 de l'Institut de France, le Prix espagnol du Prince des Asturies en 2008, et le Prix international de recherche de l'Inserm en 2013.
Il a été co-auteur de plus 600 publications internationales. Il a dirigé une des plus grosses équipes de recherche et de formation sur le paludisme en Afrique au Mali et il a été membre fondateur de l’Académie des Sciences du Mali depuis 2016. Il était membre de l’Académie Africaine des Sciences, élu membre étranger de l'Académie française de médecine en 2008 et membre international de l'American Society of Tropical Medicine en 2016. Il a été médaillé de la Société Française de Pathologie Exotique depuis mai 2017. Il a été membre du Comité National d’Ethique des Sciences de la Santé au nom de la Présidence de la République du Mali. Le Professeur Doumbo était également chevalier de l’ordre du Mali, chevalier des palmes académiques du CAMES, officier de l’ordre du mérite de la France et officier de la légion d’honneur de France.

 

A propos de la Fondation Mérieux - www.fondation-merieux.org

Créée en 1967, la Fondation Mérieux est une fondation familiale indépendante, présidée par Alain Mérieux et reconnue d’utilité publique. Sa mission est de contribuer à la santé mondiale par le renforcement des capacités locales des pays en développement pour réduire l’impact des maladies infectieuses qui affectent les populations vulnérables, en particulier la mère et l’enfant.
Présente dans une vingtaine de pays en Afrique de l’Ouest, en Amérique latine, en Asie et au Moyen-Orient, la Fondation Mérieux articule son action autour de quatre objectifs :

  1. Accroître l’accès des populations vulnérables au diagnostic par le renforcement des laboratoires de biologie clinique dans les systèmes nationaux de santé ;
  2. Renforcer les capacités locales de recherche appliquée par la formation des chercheurs, le développement de programmes collaboratifs et la création de Laboratoires Rodolphe Mérieux, transférés aux acteurs locaux ;
  3. Développer l’échange de connaissances et les initiatives en santé publique en lien avec le Centre des Pensières ;
  4. Agir pour la Mère et l’Enfant dans une approche de santé globale.

 

Contact presse
Fondation Mérieux       
Koren Wolman-Tardy    
Tél : +33 6 13 94 51 14
koren.wolman-tardy@fondation-merieux.org

 

Top