Anniversaire : les 30 ans de bioluminescence chez Promega !

Retour sur 30 ans de recherche et d’innovation dans le domaine de la bioluminescence chez Promega !

En décembre 1990, Promega présentait, dans l’article « Firefly Luciferase : a new tool for molecular biologists », une nouvelle technologie émergente de gènes rapporteurs, basée sur l’utilisation de la luciférase de luciole.

 À l'époque, les chercheurs utilisaient pour la plupart le gène rapporteur codant pour la chloramphénicol acétyltransférase (CAT). Mais les propriétés de cette nouvelle méthode de détection par bioluminescence, plus sensible, plus simple et rapide à mettre en œuvre, allaient présenter de réels atouts dans les essais de gènes rapporteurs.

Quelques mois plus tard, cette nouvelle technologie est devenue plus accessible à la communauté des chercheurs grâce à la commercialisation des premiers vecteurs rapporteurs, et du réactif permettant de mesurer l’expression de l’enzyme luciférase. Aujourd'hui les tests de gènes rapporteurs basés sur la détection par bioluminescence sont encore largement utilisés dans les laboratoires pour les études d’expression de gènes.

Au cours des 30 dernières années, les scientifiques de Promega n’ont cessé d’améliorer et de développer de nouveaux produits reposant sur la bioluminescence. La réaction de la luciférase a été optimisée pour créer des solutions plus adaptées aux besoins spécifiques des chercheurs. Et outre les tests de gènes rapporteurs, cette technologie est à la base de nombreux autres tests biologiques allant de la viabilité cellulaire à la mesure de l'activité des kinases.

Parallèlement la gamme des gènes rapporteurs a été étendue avec de nouvelles luciférases (issues d’autres organismes), comme la luciférase Renilla et plus récemment la luciférase Nanoluc®, offrant ainsi de nombreuses possibilités d’utilisation de la bioluminescence.

Presque quotidiennement, nous identifions des publications scientifiques utilisant nos produits de manière créative pour répondre à de nouvelles questions.

La créativité et l'ingéniosité des utilisateurs se manifestent par la diversité des applications utilisant la bioluminescence, telles que :
• les études pour approfondir la compréhension des systèmes biologiques,
• l'identification de nouvelles thérapies contre le cancer,
• le développement de techniques de surveillance d’agents pathogènes dans les aliments ou des eaux potables,
• l'imagerie par bioluminescence dans des cellules vivantes, des animaux ou des plantes.

Plus récemment, des publications ont mentionné la création de systèmes de rapporteurs endogènes avec l'intégration d’un gène bioluminescent par le CRISPR/Cas9.

Et dernièrement, cette technologie a joué un rôle essentiel dans la lutte contre la COVID-19 : l'utilisation des virus rapporteurs de la luciférase étant un outil important pour la compréhension des mécanismes infectieux du SRAS-CoV-2 et pour le développement de vaccins.

Nous sommes fiers de toutes les recherches qui ont été et qui seront encore menées à bien grâce à ces outils.

L’année 2021 marque le 30ème anniversaire des premiers produits de la luciférase chez Promega : les vecteurs et le système de dosage de la luciférase de luciole.

Tout au long de cette année anniversaire, nous reviendrons sur les principales avancées technologiques basées sur la bioluminescence et nous célébrerons les innovations et les progrès que la communauté scientifique a réalisés avec ces outils.

Pour en savoir plus sur l'histoire de l'innovation et les recherches dans le domaine de la luminescence chez Promega, consultez régulièrement notre page web.

Et si vous souhaitez partager avec nous les avancées scientifiques réalisées avec la luciferase dans votre laboratoire, participez à notre jeux concours « 30 ans de la luminescence chez Promega »

Contact :
Promega France
Tél. :
+33 (0)4 37 22 50 00
Email : FR.contact@promega.com


GAZETTE FRANCE
NOUVEAUTES PRODUITS