Pompes peristaltiques « Easy Click » - fini l´affinage manuel de la bonne pression de contact

01/09/2020

Les pompes péristaltiques pour la spectroscopie atomique présentent de légères fluctuations de pression pendant le transport des échantillons liquides en raison de la fonction de la pompe. Les utilisateurs devaient donc généralement optimiser la pression de contact manuellement. Une nouvelle pompe rend ce problème désormais superflu. Le principe de fonctionnement d'une pompe péristaltique est basé sur la compression et la relaxation alternées d'un volume de liquide enfermé dans un tube élastique. Le volume est défini par des rouleaux dans la tête de pompe. Le tube dans la tête de pompe est fermement fixé et pressé contre les rouleaux et contre un support de retenue courbé. La rotation des rouleaux pousse le liquide, qui est bloqué entre les rouleaux et transporté vers l'avant. Le tube ne se détend que lorsque la tête de la pompe a tourné d'un demi-tour, ce qui permet de maintenir un débit constant.  La quantité de liquide peut varier en fonction du diamètre intérieur du tube, du nombre de rouleaux dans la tête de la pompe et de la vitesse de rotation. Le matériau des tuyaux peut être adapté aux propriétés chimiques du solvant, de sorte que les pompes peuvent également transporter très précisément des fluides agressifs tels que des acides concentrés ou des solvants organiques non dilués, avec des débits volumétriques de quelques µl à plusieurs ml/min. Cependant, l'alternance des processus de compression et de relaxation peut provoquer de légères fluctuations de pression dans le liquide pompé, ce qui peut entraîner des pulsations de signal dans des instruments d'analyse très sensibles.

Dans beaucoup de pompes, la pression de contact du tuyau contre le support de retenue peut doit être optimisée manuellement pour minimiser les pulsations. Avec la nouvelle génération de pompes Easy Click, Spetec a déjà optimisé et ajusté la pression de contact, de sorte que l'utilisateur n'a plus qu'à serrer le tube et peut commencer à mesurer immédiatement.

Dans le cadre d'une enquête menée à l'Institut fédéral de recherche et d'essai des matériaux (BAM) de Berlin, le fabricant a testé et comparé les performances analytiques de deux autres pompes péristaltiques avec le nouveau modèle sur un instrument de spectroscopie d'émission atomique par plasma (ICP-OES). Cette enquête a montré que la nouvelle pompe était égale aux autres pompes testées en termes de paramètres analytiques tels que la limite de détection et la stabilité du signal. L'écart-type relatif moyen de trois mesures répétées était inférieur à 1% pour huit éléments et inférieur à 2% pour deux autres et ne différait pas de manière significative des deux pompes de référence. La manipulation simple et le changement rapide du tube de la pompe n'ont donc aucune influence sur les performances de la nouvelle pompe.

Pour en savoir plus : téléchargez notre brochure
Rendez-vous sur : la page SPETEC de Laboratoire.com
Pour toute question, contactez : spetec@spetec.de






LABORATOIRE.COM
NOUVEAUTES PRODUITS