2017-03-16 
PeptiMimesis reçoit une seconde tranche de financement d’amorçage pour développer son portefeuille de peptides transmembranaires

Cap Innov’Est renouvelle son soutien à cette approche de rupture visant les métastases cérébrales dans le cancer du sein HER2 positif
 
Strasbourg, France, le 15 mars 2017 – PeptiMimesis, une société biopharmaceutique dédiée à la découverte et au développement de peptides transmembranaires thérapeutiques, annonce aujourd’hui que Cap Innov’Est, un fonds d’amorçage régional, a libéré €0,7M ($0.74M), la seconde tranche de son investissement sécurisé en 2016. Un effet levier sera réalisé avec des fonds non-dilutifs afin d’atteindre plus d’un million d’euros ($1.05M) pour soutenir les prochaines étapes de développement de la société.
 
En moins d’un an, la société a réalisé le travail préparatoire à la sélection de son premier candidat thérapeutique, identifié grâce à sa plateforme propriétaire unique. PeptiMimesis peut désormais faire progresser son portefeuille avec la nomination d’un candidat HER2 ciblant les métastases cérébrales dérivées du cancer du sein. Cela renforce sa position de leader à la pointe de la recherche dans le domaine des peptides transmembranaires comme nouvelle génération d’agents thérapeutiques. 
 
« PeptiMimesis entre dans un moment clé de son développement; cet investissement est essentiel à l’avenir de la société », souligne Jean-François Rax, Directeur d’investissement chez Cap Innov’Est. « Nous sommes fiers d’être le premier partenaire financier à avoir soutenu le lancement et le développement global de cette société innovante. »
 
« Nous sommes ravis d’avancer vers cette nouvelle étape du développement des peptides transmembranaires comme agent thérapeutique », ajoute Marjorie Sidhoum, présidente de PeptiMimesis. « Cet apport de fonds va contribuer significativement à la création de valeur autour du portefeuille de la société et plus particulièrement pour son programme HER2 visant les métastases cérébrales du cancer du sein. »
 
Avec 10 à 16% de cas de métastases cérébrales, le cancer du sein représente la seconde cause la plus fréquente de métastases du cerveau, après le cancer du poumon. Les études ont identifié le sous-groupe des cancers du sein triple négatifs et positifs pour le sous-type 2 du récepteur de facteur de croissance épithélial (HER2) comme ayant un risque accru de développer des métastases du cerveau. En effet, près de la moitié des patientes qui développent un cancer du sein métastatique HER2 positif, présente des métastases au cerveau. Les options de traitement pour ces patientes sont très limitées.
 
A propos des peptides thérapeutiques
Il existe plus de 60 peptides thérapeutiques autorisés par la FDA (Food and Drug Administration) et disponibles sur le marché. Ce nombre va augmenter de façon importante, car près de 140 candidats médicaments peptidiques sont testés dans des essais cliniques et plus de 500 sont en développement préclinique. Le marché global des peptides thérapeutiques devrait croître dans les années à venir, passant de 12,4 milliards d’euros ($14.1bn) en 2011 à environ 22,4 milliards d’euros (($25.4bn) en 2018. Le segment des médicaments basés sur des peptides innovants (60% du marché), passera de 7,7 milliards d’euros (€7.7bn) en 2011 à 15 milliards d’euros ($17bn) en 2018, soit 66% du marché.
 
A propos des peptides thérapeutiques transmembranaires
Par rapport aux anticorps, les peptides disposent d’avantages compétitifs spécifiques. Parmi ces avantages, un processus de développement plus rapide et des coûts de production plus faibles. De plus, la nouvelle classe de peptides développés par PeptiMimesis présente une immunogénicité réduite car ils s’insèrent rapidement dans les membranes cellulaires. Les peptides montrent également une meilleure efficacité thérapeutique car ils inhibent indirectement de multiples co-récepteurs et leurs voies de signalisation. Cette approche innovante s’appuie sur la perturbation de la dimérisation des récepteurs membranaires, en utilisant des peptides qui interfèrent avec les sites transmembranaires d’oligomérisation.
 
A propos de PeptiMimesis
Créée en octobre 2015, PeptiMimesis est une société biopharmaceutique basée à Strasbourg, France. La société est spécialisée dans la découverte et le développement de peptides thérapeutiques transmembranaires. La plateforme propriétaire de la société conçoit des candidats médicaments qui agissent sur des cibles stratégiques dans le domaine de l’immuno-oncologie et de l’oncologie. La stratégie de PeptiMimesis vise à développer un porte-feuille de programmes autour de la technologie des peptides transmembranaires et prendre le monopole dans cette nouvelle approche. PeptiMimesis souhaite mettre en place des partenariats portant sur sa technologie unique avec des sociétés pharmaceutiques et de biotechnologies.

www.peptimimesis.com
 
A propos de Cap Innov’Est 
Fonds interrégional d’amorçage doté de €36M ($38M), Cap Innov’Est a vocation à investir au capital de start-ups des régions Alsace, Bourgogne et Franche-Comté. Cap Innov’Est a été lancé en juillet 2014 et a déjà investi dans 19 start-ups. Le fonds Cap Innov’Est est géré par la société de gestion Alsace Capital en partenariat avec Invest PME (groupe Siparex). Cap Innov’Est est soutenu par le Fonds National d’amorçage (FNA), les régions Alsace, Bourgogne et Franche-Comté, la SAFIDI, les Caisses d’Epargne d’Alsace et de Bourgogne/Franche-Comté, BNP Paribas et CIFC.
www.capitalgrandest.eu

 

Contacts médias et analystes
Andrew Lloyd & Associates
Juliette dos Santos / Sandra Régnavaque
Tel : 01 56 54 07 00

 

Top