2017-07-13 
Prexton Therapeutics démarre un essai clinique de phase 2 dans la maladie de Parkinson

L’étude évaluera les effets de ce traitement de pointe dans six pays européens

Genève, Suisse et Amsterdam, Pays-Bas, le 10 juillet 2017 - Prexton Therapeutics (Prexton), une société biopharmaceutique spécialisée dans le développement de nouveaux médicaments pour le traitement de maladies neurologiques, annonce aujourd'hui le lancement d’un essai clinique de phase 2 pour son candidat médicament Foliglurax dans la maladie de Parkinson (MP). L’essai inclura 165 patients répartis dans six pays européens (Royaume-Uni, Allemagne, France, Autriche, Espagne et Italie). L’essai a démarré en juillet 2017.
 
Il s’agit d’une étude de phase 2 avec deux groupes parallèles, en double aveugle, randomisée, contre placebo. Elle sera menée chez des sujets atteints de MP et qui développent les deux principaux symptômes associés à la MP, à savoir compenser la perte d’effet thérapeutique de la levodopa et traiter le déclenchement des épisodes de dyskinésie induits par ce même médicament. L’essai permettra d’évaluer l’innocuité et la tolérance de Foliglurax ainsi que l’évolution des périodes « off » (périodes de blocage) entre le début et la fin de l’étude.
 
Les traitements actuels de la MP visent principalement à remplacer la dopamine ou à en imiter les effets. Au début, ce traitement soulage les symptômes, mais il perd en efficacité à mesure que la maladie progresse. Foliglurax vient stimuler un nouveau système neuronal compensatoire qui active une cible du système glutamatergique (mGluR4) qui n'est pas affectée par la MP. L'objectif est de traiter les symptômes moteurs de la MP, tels que les tremblements au repos, la rigidité musculaire (spasticité) et les mouvements incontrôlés (dyskinésie).
 
Un essai clinique de phase 1 de Foliglurax a été mené avec succès en septembre 2016. Les résultats ont montré que Foliglurax était sûr et bien toléré, avec un excellent profil pharmacocinétique.
 
« Le lancement de cet essai de phase 2 est une étape importante pour Prexton, mais aussi pour les patients atteints de la maladie de Parkinson qui sont dans l’attente d’un traitement et de solutions thérapeutiques innovantes », indique François Conquet, PDG de Prexton Therapeutics. « Nous sommes très enthousiastes quant au potentiel de Foliglurax. »
 
A propos de l’essai clinique de phase 2 (AMBLED)
L’essai clinique inclut 165 patients. Deux groupes (10mg et 30mg) recevront le traitement par voie orale pendant 28 jours. Un troisième groupe prendra un placebo. L’essai permettra d’évaluer l’innocuité et la tolérance du médicament ainsi que sa capacité à diminuer les complications motrices liées à la levodopa. Le critère d’évaluation principal sera l’évolution des périodes « off » (périodes de blocage) entre le début et la fin du traitement, comme noté par les patients (protocole Hauser). Les premiers résultats de l’essai sont attendus pour 2019.
 
A propos de la maladie de Parkinson
La maladie de Parkinson est une maladie chronique et évolutive qui touche environ 6,3 millions de personnes dans le monde et qui est caractérisée par un certain nombre de symptômes, comme les tremblements, la raideur des membres, la lenteur des mouvements et des difficultés de posture et d'équilibre. L'incidence de la maladie va augmenter en même temps que l'âge moyen de la population. On estime que plus d’un million de personnes sont atteintes de Parkinson aux Etats-Unis1.
Aujourd'hui, le marché mondial de la maladie de Parkinson représente environ 3 milliards de dollars (2,8 milliards d’euros) (source Global Business Insight, 2014). Ce marché est dominé par les traitements dopaminergiques, qui induisent souvent des effets secondaires indésirables. Le consensus général dans le domaine consiste à soutenir le développement d'approches plus efficaces, tout en limitant et même en éliminant la survenue d'effets indésirables.
 
A propos de Prexton Therapeutics
Prexton Therapeutics est une société biopharmaceutique fondée en 2012 par François Conquet et Merck Ventures. La société fait partie d'un programme de partenariat entrepreneurial de Merck Ventures, qui soutient la création de spin-offs de Merck. Prexton Therapeutics applique une nouvelle approche scientifique qui intègre des technologies moléculaires, comportementales et chimiques au traitement de la maladie de Parkinson et d’autres troubles neurologiques. Prexton Therapeutics est basée à Genève, en Suisse et à Amsterdam aux Pays-Bas.
www.prextontherapeutics.com

________________________________________

1 Source Michael J Fox Foundation
 

Contacts médias et analystes
Andrew Lloyd & Associates
Juliette dos Santos / Sandra Régnavaque
Tel : 01 56 54 07 00


 
 

 

Top