2017-11-17 
Journée mondiale du diabète : Imcyse poursuit le recrutement de patients dans son étude de phase 1b dans le diabète de type 1

 

Imcyse poursuit le recrutement de patients dans son étude de phase 1b dans le diabète de type 1

L’essai en cours recrutera jusqu’à 40 patients dans quatre pays européens
Cette immunothérapie spécifique et novatrice peut être utilisée dès les premiers stades du diabète pour stopper la destruction des cellules pancréatiques

Liège, Belgique, le 14 novembre 2017 – Imcyse, société qui développe des thérapies actives et spécifiques visant à traiter et guérir des maladies chroniques sévères, annonce aujourd’hui avoir démarré en septembre le recrutement de patients dans son étude de phase 1b dans le diabète insulinodépendant de type 1. L’étude recrute actuellement des patients dans 15 sites cliniques de quatre pays européens (Belgique, Danemark, Allemagne et Royaume-Uni). Des patients devraient également être recrutés en France prochainement.
 
Les Imotopes™, la technologie innovante développée par Imcyse, permettent d’induire un profil unique de lymphocytes T. Ces lymphocytes, appelés CD4 cytolytiques, ciblent et détruisent les cellules immunitaires impliquées dans la destruction des cellules bêta du pancréas, sécrétrices d’insuline. Le traitement par un Imotope™ spécifique pourrait permettre l’interruption de la réponse immunitaire inappropriée à l’origine du processus de destruction du pancréas. Les études précliniques ont montré que l’effet est prolongé après seulement quelques injections sous-cutanées.
 
« Nous nous réjouissons d’avoir été les premiers à recruter un patient pour l’essai de phase 1b d’Imcyse », déclare Henrik Ullits Andersen, médecin chef au Steno Diabetes Center de Copenhague (Danemark), en coopération avec le DanTrials ApS du Bispebjerg Hospital. « La technologie d’Imcyse est très prometteuse car le traitement par Imotope peut convenir à des patients atteints de diabète de type 1 dès l’apparition des premiers signes de la maladie. Nous sommes impatients de recruter plus de patients dans l’étude. »

« Le démarrage d’un essai clinique est une étape très importante pour une jeune société de biotechnologie comme Imcyse », ajoute Pierre Vandepapelière, PDG d’Imcyse. «  Nous pensons que notre approche unique peut apporter un changement majeur dans le traitement du diabète de type 1. »

Le diabète de type 1 est une maladie en forte croissance, qui survient chez l’enfant de plus en plus jeune. Elle affecte plus de 40 millions de personnes dans le monde. Le seul traitement disponible à ce jour est le contrôle de la glycémie par de multiples injections journalières d’insuline.

Le recrutement de patients devrait prendre fin mi 2018, les résultats sont prévus pour la fin de l’année 2018.

L’essai de phase 1b a reçu un financement européen dans le cadre du programme EXALT, soutenu par le 7e Programme Cadre de l’Union Européenne.

A propos d’Imcyse
Imcyse développe des immunothérapies actives et spécifiques visant à traiter et guérir des maladies chroniques sévères causées par des distorsions du système immunitaire. La société a mis au point une plateforme technologique d’immunothérapie active sans équivalent, qui permet de détruire localement les cellules immunitaires impliquées dans la destruction de l’organe malade. Cette plateforme est basée sur l‘administration d’Imotopes™, qui sont des peptides modifiés et spécifiques et qui permettent d’induire un nouveau type de cellules T, dites lymphocytes CD4 cytolytiques. Grâce à cette approche qui produit des effets à long terme, la technologie d’Imcyse permet de prévenir et de lutter contre des maladies sans option thérapeutique à l’heure actuelle et de soigner le patient sans altérer ses défenses immunitaires.
La société a atteint le stade de preuve de concept et lance une première étude clinique dans le diabète de type 1 dans cinq pays européens. D’autres programmes, dans la sclérose en plaques et la polyarthrite rhumatoïde, sont au stade de la recherche préclinique et de la preuve de concept. Créée en 2010, Imcyse est une spin-off de la Katholieke Universiteit Leuven (KUL). Elle est basée près de Liège (Belgique)

 

Contacts médias et analystes
Andrew Lloyd & Associates
Juliette dos Santos / Sandra Régnavaque
Tel : 01 56 54 07 00

 

 

Top