2018-01-31 
La découverte d’une nouvelle enzyme de champignons ouvre la voie à l’innovation en bioraffinerie

Les parois des cellules des végétaux sont constituées d’une matière appelée lignocellulose qui focalise les recherches dans la filière des biocarburants et de la chimie verte depuis une dizaine d’années. Cette matière première, abondante dans les déchets végétaux, est cependant très résistante à la dégradation enzymatique, et ceci rend la production de biocarburants trop coûteuse pour l’instant. Des chercheurs de l’Inra, en collaboration avec leurs collègues et du CNRS ont découvert une nouvelle famille d’enzymes produite par des champignons dégradeurs de bois et capable de faciliter la dégradation du xylane, un polysaccharide particulièrement récalcitrant des parois végétales. Les résultats ont été publiés dans la revue Nature Chemical Biology, le 29 janvier 2018.

Lire l'intégralité du communiqué de presse : http://presse.inra.fr/Communiques-de-presse/nouvelle-enzyme-de-champignons-et-bioraffinerie

Contact scientifique
Jean-Guy Berrin : jean-guy.berrin@inra.fr - T. 04 91 82 86 04
Unité mixte de recherche Biodiversité et biotechnologie fongiques (Inra – Aix-Marseille-Université)
Département scientifique Caractérisation et élaboration des produits issus de l'agriculture
Centre Inra Provence - Alpes - Côte-d'Azur

Contact presse
Inra service de presse : presse@inra.fr - T. 01 42 75 91 86

 

Top