2018-03-19 
LEUKOTAC au 44eme congrès européen de greffe de moelle (EBMT)

  • Un poster résumant les résultats sur le profil de sécurité de la Phase 3  randomisée testant LEUKOTAC® chez les patients atteints d'une forme aigüe et cortico-résistante de la réaction du greffon contre l'hôte (SR-aGvHD [a]) sera présenté à l'EBMT 2018
  • ELSALYS BIOTECH organise une rencontre en marge du congrès avec des médecins-greffeurs français autour du LEUKOTAC® pour préciser les prochaines étapes vers une remise à disposition du traitement

 

Lyon, FRANCE, le 15 mars 2018, ELSALYS BIOTECH, nouvel acteur de l'immuno-oncologie, présentera au 44ème congrès de l'EBMT qui se tiendra à Lisbonne, au Portugal, du 18 au 21 mars prochains, les avancées sur LEUKOTAC® (inolimomab), son anticorps monoclonal qui a récemment montré des résultats cliniques prometteurs dans le traitement de la SR-aGvHD.

 La société présentera un poster portant sur une analyse complémentaire des données de tolérance de l'essai de Phase 3 testant LEUKOTAC® versus ATG [b] (le bras contrôle) chez 100 patients présentant une SR-aGvHD. Ces données démontrent que LEUKOTAC® représente une alternative de traitement pertinente, notamment du fait de son profil de tolérance significativement plus favorable, que celui d'ATG. On dénombre 3 fois moins d'effets indésirables liés au traitement tous stades confondus avec LEUKOTAC® (14%) qu'avec ATG (41%) p=0.004, ainsi que 2,5 fois moins d'effet indésirables liés au traitement de grade 3 ou supérieur (LEUKOTAC® 12% vs ATG 29%, p=0.04). On observe aussi une nette diminution des épisodes infectieux pouvant mettre en jeu le prognostic vital tels que la septicémie et le choc septique (respectivement 14% vs 24% et 4%vs 16% pour les groupes LEUKOTAC® et ATG). Une autre donnée essentielle porte sur une augmentation de 37% de la survie globale à un an avec LEUKOTAC©, à la limite de la significativité statistique (HR=0.628, p=0,055 unilatéral).

 C'est sur la base de ces résultats que l'équipe d'ELSALYS BIOTECH organise, en marge du congrès EBMT, une réunion de médecins-greffeurs français pour discuter de ces résultats, ainsi que des données rétrospectives de l'utilisation de LEUKOTAC® collectées chez plus de 120 enfants dans le cadre de l'ATU nominative [c]. La société présentera son plan de développement clinique dans cette population pédiatrique et plus largement les prochaines étapes vers une remise à disposition du traitement.

 « Les cliniciens français sont ceux qui aujourd'hui connaissent le mieux LEUKOTAC® pour l'avoir administré à plus de 2 000 patients en usage compassionnel et dans le cadre d'essais cliniques. Nous communiquons donc logiquement avec eux en priorité sur les dernières informations sur notre produit et ses prochaines étapes, afin de mieux évaluer comment la remise à disposition de LEUKOTAC® pourrait s'intégrer dans la prise en charge actuelle de l'aGvHD, » explique le Dr. David LIENS, Directeur Médical d'ELSALYS BIOTECH.

« Le 44ème congrès de l'EBMT est pour ELSALYS une étape importante puisqu'il s'agit du premier congrès médical européen où nous présentons l'analyse complémentaire des données de Phase 3 sur LEUKOTAC®. Nous sommes en marche pour faire en sorte que ce produit puisse être mis à la disposition de la communauté des greffeurs et des patients dans les meilleurs délais, » conclue le Dr. Christine GUILLEN, Directrice Générale et Co-fondatrice d'ELSALYS BIOTECH.

 

À propos de LEUKOTAC®

LEUKOTAC® (inolimomab) est un anticorps monoclonal d'immunothérapie qui cible le récepteur de l'interleukine 2 (IL-2), une molécule biochimique appelée cytokine, qui contribue au développement et à la prolifération de certains globules blancs, notamment des lymphocytes T à l'origine de la aGvHD. En se liant spécifiquement à la chaine ??? du récepteur (CD25), LEUKOTAC® empêche la fixation de l'IL-2 à la surface des lymphocytes T suractivés du donneur, ce qui freine leur multiplication.
L'efficacité du LEUKOTAC® dans l'aGvHD cortico-résistante tient essentiellement à sa spécificité et à son affinité préférentielle pour le récepteur CD25 présent à la surface des lymphocytes T.

 

À propos de l'aGvHD cortico-résistante

Autrefois dénommée greffe de moelle, la greffe de cellules souches hématopoïétiques (Hematopoietic Stem Cell Transplantation ou HSCT) est l'ultime recours des patients atteints de cancers du sang ou de déficits immunitaires sévères en impasse thérapeutique. En pratique, le traitement vise à remplacer les cellules sanguines malades du patient par les cellules souches hématopoïétiques d'un donneur compatible (allogreffe). Une fois greffées, ces cellules souches vont refabriquer de nouvelles cellules sanguines saines et fonctionnelles, notamment des globules blancs qui permettront au patient de combler son déficit immunitaire ou d'éliminer les cellules cancéreuses survivantes.
Si en 60 ans cette technique a beaucoup progressé, la moitié des bénéficiaires de la greffe sont encore victimes de complications
 : effets collatéraux du conditionnement (le traitement préalable qui vise à prévenir le rejet de greffe), sensibilité durable aux infections et GvHD. Dans ce dernier cas, les lymphocytes T suractifs du donneur se « retournent » contre les tissus du patient : muqueuses, peau, système digestif, foie et poumons. La forme aigüe apparaît juste après la greffe, la forme chronique survenant quelques mois plus tard (précédée ou non d'une aGvHD).
Touchant entre 30 et 50% des patients, la GvHD est la principale complication de la greffe. Pour freiner cette « maladie auto-immune », les médecins combinent les corticostéroïdes à d'autres agents immunosuppresseurs. Reste que près de 30 à 50% des aGvHD deviennent progressivement résistantes à ces traitements de première ligne. À ce jour les cliniciens ne disposent d'aucun standard de traitement approuvé pour prendre en charge ces patients en situation d'impasse thérapeutique. Ainsi en Europe, 4 000 enfants et adultes meurent chaque année des suites de leur aGvHD.

 

À propos d'ELSALYS BIOTECH

ELSALYS BIOTECH est une société d'immuno-oncologie en phase clinique qui conçoit et développe une nouvelle génération d'anticorps thérapeutiques qui ciblent les tumeurs et leur microenvironnement immunitaire. En modulant l'action des cellules immunitaires (anticorps immunomodulateurs) ou en bloquant les mécanismes qui favorisent la croissance des tumeurs (anticorps ciblés), ELSALYS BIOTECH entend offrir de nouvelles options aux patients en situation d'impasse thérapeutique.
Pour convertir ces nouvelles cibles en candidat médicaments, la Société?? s'appuie sur un réseau académique de rang mondial, une équipe et une plateforme de R&D qui couvrent du sourcing des cibles au développement clinique et à la commercialisation des anticorps monoclonaux dérivés de ces cibles. Aujourd'hui, ELSALYS BIOTECH conduit 5 programmes de développement propriétaire dont LEUKOTAC
® (inolimomab), un anticorps d'immunothérapie démontrant un bénéfice clinique en Phase 3 dans une maladie orpheline de très mauvais pronostic : la réaction du greffon contre l'hôte aigüe cortico-résistante.
Fondée en 2013, ELSALYS BIOTECH est située au cœur du cluster européen LYON BIOPOLE. Ses actionnaires fondateurs sont TRANSGENE et SOFIMAC INNOVATION, rejoints en 2015 par INSTITUT MÉRIEUX EUROPE et CRÉDIT AGRICOLE CRÉATION.
www.elsalysbiotech.com

 

Contacts

 ELSALYS BIOTECH
Dr. Christine GUILLEN

CEO and Co-founder
+33(0)4 37 28 73 00
guillen@elsalysbiotech.com

 Presse
ATCG-PARTNERS

Marie PUVIEUX (France)
+33 (0)6 10 54 36 72
Céline VOISIN (UK/US)
+33 (0)6 62 12 53 39
presse@atcg-partners.com

 ElsaLys Biotech CP LEUKOTAC® à l'EBMT 2018


[a] Steroid-Resistant acute Graft-versus-Host Disease.
[b] ATG
 : anti-thymocyte globuline.
[c] Autorisation Temporaire d'Utilisation accordée pour un patient donnée.

 

Top