2018-05-28 
Double Merit Award de la Conquer Cancer Foundation of American Society of Clinical Oncology (ASCO) 2018 dans le domaine du cancer du sein pour deux jeunes chercheurs de l’Institut Jules Bordet

La nouvelle génération de chercheurs doublement récompensée


Bruxelles, le 16 mai 2018 - Ce 15 mai 2018, Noam Pondé et Matteo Lambertini, tous deux chercheurs à l’Institut Jules Bordet, ont chacun reçu un Merit Award de la Conquer Cancer Foundation of the American Society of Clinical Oncology (ASCO) pour leurs travaux singuliers dans le domaine de la recherche sur le cancer du sein. Respectivement, une étude de la cardio-toxicité du T-DM1 (thérapie ciblée) et d’autre part, une étude sur la grossesse des patientes qui ont été atteintes du cancer du sein HER2+. Une belle reconnaissance pour ces deux jeunes chercheurs, emplis de passion et de motivation, aux débuts d’une carrière prometteuse.

La recherche au sein de l’APT/CTSU de l’Institut Jules Bordet récompensée

Matteo Lambertini et Noam Pondé font partie de cette génération de jeunes scientifiques internationaux, avides de pratiquer la recherche dans un centre de renommée internationale tel que l’Institut Jules Bordet. Au sein de l’APT/CTSU (Academic Promoting Team & Clinical Trials Support Unit) de l’Institut Jules Bordet, les données de plus de 8 000 patients atteints de cancer sont analysées dans un cadre précis de recherche avec des règles impliquant l’accord des patients. C’est grâce à cette importante base de données que ces deux chercheurs ont développé deux études qui permettent de mieux comprendre les traitements par thérapie ciblée et leurs effets secondaires sur les patients. Pour ces études, ils ont chacun été récompensé d’un Merit Award de la Conquer Cancer Foundation of ASCO. Ce prix récompense les projets et études d’importance qui font avancer la lutte contre le cancer.

Noam Pondé et l’étude de la cardio-toxicité du T-DM1

L’étude de Noam Pondé porte sur les patients atteints de cancer du sein de type HER2+ (15-20% de tous les cas du cancer du sein) au stade métastatique et tend à démontrer si le T-DM1 a des conséquences sur le système cardiaque. Le T-DM1 est la combinaison du Trastuzumab (un anticorps monoclonal) qui, porté par le DM1 – un agent chimiothérapeutique puissant, – reconnaît spécifiquement, intègre et détruit directement les cellules cancéreuses qui surexpriment le récepteur HER2 présent à leurs surfaces et responsable de la prolifération et de la survie du cancer. Ce type de traitement, aussi appelé thérapie ciblée, en plus d’une haute efficacité, permet également de réduire les effets secondaires. Sur base d’une banque de données précise de 1 961 patients, Noam Pondé a déterminé que le traitement par T-DM1 n’entrainait pas de risques cardiaques. Toutefois, les patients plus âgés recevant ce traitement doivent être évalués de manière plus attentive au niveau cardiaque. Cette étude est la plus importante et la plus exhaustive réalisée sur le sujet à ce jour.

Matteo Lambertini et l’étude de la grossesse chez les patientes qui ont été atteintes du cancer du sein HER2+

Le projet de recherche porté par Matteo Lambertini est centré spécifiquement sur les patientes autour de 40 ans qui ont un historique de cancer du sein de type HER2+, qui ont été traitées par le Trastuzumab et/ou le Lapatinib (deux agents thérapeutiques qui ciblent les récepteurs des cellules cancéreuses de type HER2+) par le passé et qui ont développé une grossesse pendant ou après leurs traitements. L’analyse et l’étude des données de 92 patientes incluses dans 2 études internationales pour lesquelles des formulaires contenant les informations individuelles sur la grossesse ont été récoltés, a permis deux conclusions importantes. D’une part, l’administration du traitement par le passé n’a pas entrainé de complications lors de la grossesse, ni pour la mère ni pour l’enfant. D’autre part, 5 patientes ont entamé une grossesse non planifiée alors qu’elles prenaient le traitement avec Trastuzumab et/ou le Lapatinib. La prise de celui-ci durant le premier trimestre de la grossesse n’a pas entrainé de complications. Cette dernière conclusion est toutefois mise en lumière avec réserves, compte tenu du nombre réduit de patientes étudiées.

Le visage de la recherche à l’Institut Jules Bordet est international

Matteo Lambertini, de l’Université de Genova, San Martino Hospital, en Italie, participe aujourd’hui à la recherche contre le cancer à l’Institut Jules Bordet grâce à l’ESMO – European Society for Medical Oncology. Cette organisation permet à des jeunes oncologues de réaliser des Fellowships dans des institutions médicales de renom; en d’autres mots, des stages de recherche pratiques pour mener à bien des projets de recherche clinique/translationnelle. Quant à Noam Pondé, originaire du Brésil, c’est pour changer la vie des patients qu’il a choisi d’apprendre à faire de la recherche et de là, à développer son projet d’étude en Belgique. Tous deux étudiants à l’ULB, ils ont choisi l’Institut Jules Bordet dans le cadre de leurs thèses de doctorat, pour sa renommée internationale, notamment au travers des travaux de Martine Piccart, particulièrement dans le domaine de la recherche contre le cancer du sein. C’est aux côtés du Dr Evandro de Azambuja, Head of Medical Support Team (APT), qu’ils permettent d’améliorer le quotidien des patients atteints du cancer. « J’ai été très content d’apprendre que deux de nos Fellows ont reçu un Merit Award du Conquer Cancer Foundation of ASCO. Ce Merit Award est une reconnaissance très importante pour ces nouveaux chercheurs et leur permet de participer à une conférence qui réunit plus de 35 000 participants, tous avec un but unique : vaincre le cancer ! Cela représente une reconnaissance internationale de notre Institut. Je suis content et très fier de Matteo et Noam. Ceci n’est que le début d’une carrière prometteuse pour chacun d’eux. » nous dit le Dr de Azambuja.
Pour plus d’informations sur le prix : www.conquercancerfoundation.org

Références des publications:
 An individual patient level data pooled analysis of T-DM1 cardiac safety in HER2-positive (HER2+) metastatic breast cancer (MBC) patients. Abstract number 10068, Noam Pondé.
 Pregnancies during and following trastuzumab (T) and/or lapatinib (L) in patients (pts) with HER2-positive (HER2+) early breast cancer (EBC): Analysis from the NeoALTTO (BIG 1-06) and ALTTO (BIG 2- 06) trials. Abstract number: 10065, Lambertini M et al,

 


Contacts Presse
Institut Jules Bordet
Ariane van de Werve
GSM : +32.486 17 33 26
E-mail : ariane.vandewerve@bordet.be

Alexandra Cazan
GSM +32 493 16 74 79
Email : alexandra.cazan@bordet.be

Rue Héger-Bordetstraat 1, B-1000 Bruxelles/Brussel
T + 32 (0)2 541 31 11, F + 32 (0)2 541 35 06, BELFIUS: BE72 0910 0972 7816
www.bordet.be


À propos de L’Institut Jules Bordet
Centre multidisciplinaire intégré, unique en Belgique, l'Institut Jules Bordet est un hôpital autonome entièrement consacré aux maladies cancéreuses.
Depuis plus de 75 ans, l’Institut Jules Bordet offre à ses patients des stratégies diagnostiques et thérapeutiques à la pointe du progrès pour prévenir, dépister et lutter activement contre le cancer. L’Institut poursuit trois missions : les soins, la recherche et l’enseignement. La réputation internationale de l’Institut attire en ses murs les plus grands experts dans le domaine du cancer. Son esprit d’innovation lui a permis de participer au développement et à la découverte de nouvelles techniques de diagnostic et de traitement majeurs, et ce, dans le but d’en faire bénéficier les patients le plus rapidement possible.
En mai 2013, l’Institut Jules Bordet a reçu officiellement l’accréditation et la certification de l’OECI (Organisation of European Cancer Institutes) comme « Comprehensive Cancer Centre » (Centre Intégré de Lutte contre le Cancer), un label de qualité réservé aux institutions de soins oncologiques multidisciplinaires intégrant la recherche et la formation. Une première en Belgique.

L’Institut Jules Bordet fait partie des réseaux de centres hospitaliers Iris et de l’Université Libre de Bruxelles. Avec ses 160 lits entièrement dédiés à la pathologie cancéreuse, l’Institut compte chaque année plus de 6000 patients hospitalisés, 81000 consultations et 15000 traitements de patients ambulatoires. Pour répondre de manière adéquate au développement démographique et scientifique du futur, l’Institut prévoit la construction d’un nouvel Institut Bordet sur le campus universitaire de l’ULB à Anderlecht à côté de l’Hôpital Erasme, dont l’inauguration est prévue en 2020.

 Site web de l’Institut Jules Bordet : www.bordet.be
 Pour accéder à la brochure de présentation de l’Institut Jules Bordet : http://www.bordet.be/fr/presentation/brochure/index.html
 Pour accéder à la vidéo de présentation de l’Institut Jules Bordet : http://www.bordet.be/fr/presentation/organigr/textes/bordet.htm

À propos des Amis de l’Institut Bordet
Les Amis de l’Institut Jules Bordet sont une ASBL ayant pour seul et unique but de soutenir et financer la recherche à l’Institut Jules Bordet, centre oncologique de référence en Belgique et à l’étranger. Premier donateur privé de l’Institut
Bordet, « Les Amis » lui ont apporté près de 13 millions d’euros au cours des 5 dernières années.
Les progrès accomplis ces dernières années en oncologie ont été considérables. On comprend de mieux en mieux l’origine biologique du cancer. Là où il y a quelque dix ans on ne parlait que de l’analyse microscopique des tumeurs, on parle aujourd’hui de profil génétique, de séquençage… Des dizaines de nouvelles molécules et de nouveaux marqueurs ont vu le jour, permettant l’avènement des traitements personnalisés. Ces progrès ont été en grande partie rendus possibles grâce aux extraordinaires progrès technologiques de ces dernières années. Mais ces nouvelles techniques qui nous permettent désormais de sonder l’infiniment petit coûtent de plus en plus cher.
Depuis plus de 40 ans, l’aide des « Amis » permet à l’Institut Jules Bordet de poursuivre ses recherches de pointe en profitant des technologies les plus avancées, et d’offrir ainsi aux patients les techniques de dépistage et de soin les plus innovantes, génératrices de vie et d’espoir.
Aider et soutenir « Les Amis de l’Institut Bordet », c’est participer aux nombreux programmes de recherche que ceux-ci soutiennent et qui vont tous dans un seul et même sens, faire gagner la vie.
Pour en savoir plus au sujet de l’Association Les Amis de l’Institut Bordet, visitez le site web www.amis-bordet.be
Pour en savoir plus sur les « 101 tables pour la vie », visitez le site web www.101tables.com

 

Top